Société

Ouverture lundi à Conakry des travaux de la Cour d’Assises

Les travaux de la Cour d’Assises de Conakry vont démarrer lundi 24 novembre avec 128 dossiers enrôlés portant sur des crimes de sang, viols et autres vols à main armée à examiner, a appris APA de source officielle guinéenne.

Par
Mis à jour le 23 novembre 2008 à 09:20

Ces travaux sont attendus impatiemment par de nombreux observateurs, qui pensent qu’ils permettront de faire payer aux bandits de grand chemin leurs forfaitures, dans une cité où l’insécurité bat son plein.

Devant la recrudescence des actes de violence, les autorités paraissent ne pas pouvoir endiguer le fléau qui inquiètent beaucoup les populations. Les vols, viols et meurtres sont devenus le lot quotidien des habitants de Conakry.

Certains analystes ne cachent cependant pas leur scepticisme quant au déroulement de ces Assises, qui selon eux, n’auront aucune portée si les peines infligées aux criminels ne sont pas appliquées.

Les autorités judiciaires guinéennes sont accusées de laxisme par les services de police qui regrettent que la plupart des bandits de grand chemin arrêtés et mis à leur disposition se retrouvent dehors, sans autre forme de procès, au grand dam de leurs victimes, qu’ils narguent dans les rues.