Energie

Niger : le chinois CNPC obtient un second permis d’exploitation dans le champ d’Agadem

L'exploitation du champ d'Agadem menée par la CNPC permet de ravitailler la raffinerie de Zinder (photo), société sino-nigérienne. DR

L'exploitation du champ d'Agadem menée par la CNPC permet de ravitailler la raffinerie de Zinder (photo), société sino-nigérienne. DR ©

Le gouvernement nigérien a accordé a China National Petroleum Corporation un second permis d'exploitation dans le champ d'Agadem, rapporte la télévision nationale.

Le Niger a accordé un second permis d’exploitation sur le champ pétrolier d’Agadem à la compagnie publique China National Petroleum Corporation (CNPC), déjà présente sur le champ, situé à l’est du Niger dans la région de Diffa. Cette décision intervient juste après l’annonce, le 24 octobre dernier, que le groupe pétrolier chinois investirait 150 millions d’euros dans la construction d’infrastructures routières reliant le Niger au Tchad. CNPC est également en train d’explorer le block de Bilma, une ville oasis au nord-est du Niger en partenariat avec une firme canadienne.

Lire aussi :

Le Tchad sanctionne le chinois CNPCIC
Niger : CNPC va investir 150 millions d’euros dans la construction de routes
Le brut nigérien transitera par le pipeline Tchad-Cameroun

Export

« Cette seconde phase [de développement du champ d’Agadem] implique 59 puits de pétrole et une production d’un milliard de barils. Le pétrole sera exporté via la liaison entre le Niger, le Tchad et le Cameroun », a déclaré Marou Amadou, porte-parole du gouvernement et ministre de la Justice, cité par Reuters. L’exploitation de la première phase menée par CNPC permet de ravitailler la raffinerie de Zinder, société sino-nigérienne, à hauteur de 20 000 barils par jour.

Selon Marou Amadou, cette nouvelle phase permettra au pays d’exporter entre 60 et 80 000 barils par jour.

Le Cameroun et le Niger ont signé le 30 octobre un accord fixant les conditions de passage du brut nigérien dans l’oléoduc Tchad-Cameroun. Le champ d’Agadem, en activité depuis fin 2011, y sera raccordé après la construction d’un pipeline complémentaire de 600 km. Le président nigérien Mahamadou Issoufou envisagerait la construction d’un pipeline reliant le Niger au Bénin.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte