Société

Le Premier Ministre échappe à une motion de défiance cruciale

Le Premier ministre somalien, Nur Hassan Hussein a échappé à une motion de défiance après avoir bénéficié d’un soutien de la majorité des députés au lendemain de son limogeage par le président Abdullahi Yusuf Ahmed.

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 12:09

Le Premier ministre Hussein a reçu le soutien de 143 des 170 députés que compte l’assemblée nationale, 20 ont voté contre lui et sept se sont abstenus.

«Le seul obstacle qui attendait mon gouvernement était le président. Mais, puisque le gouvernement a bénéficié de la confiance des députés, je pense qu’il va entrer en vigueur sur le champ », a déclaré le Premier ministre aux députés.

«Le gouvernement a reçu la confiance du parlement qui s’est opposé à son limogeage par le président et va fonctionner », a annoncé le président du parlement lors d’une session spéciale tenue lundi à Baidoa.

Toutefois, on ignore toujours ce qui adviendra du gouvernement fragilisé et divisé de la Somalie qui subit les pressions intenses des militants islamiques et qui se dirige vers l’effondrement. Le Premier ministre Hussein a indiqué dimanche que le président Abdullahi Yusuf n’avait pas l’autorité de le révoquer.

En revanche le président a estimé avoir fondé son geste sur le principe que la Somalie était privé de gouvernement légal du fait que de nombreux ministres avaient récemment démissionné pour protester contre certaines actions prises par le Premier ministre Hussein.