Société

Cinq suspects arrêtés dans l’affaire des Libanais tués à Bissau

  La police a arrêté cinq personnes suspectées d’être les auteurs du meurtre de deux commerçants libanais abattus vendredi dernier, à leur domicile à Bissau, a révélé le commissaire adjoint de la Police de l’Ordre Public (POP).

Par
Mis à jour le 16 décembre 2008 à 20:25

L’information émane du porte-parole du ministère de l’Administration Interne, M Armando Nhaga, qui a révélé à la presse que les suspects sont deux Nigérians, un Libérien, un Libanais et un Bissau-guinéen. Le mobile du double assassinat n’a pas été explicité, car selon Nhaga, alors que des organes de presse parlent de « règlement de comptes ».

Les deux commerçants abattus étaient un oncle et son neveu. Cette affaire combinée à l’attaque lundi contre une agence de western Union dans la capitale bissau –guinéenne, ne suffisent pas, selon les autorités, à parler de « montée de la criminalité ». Lundi, vers 12:30 TU (heure locale) un groupe d’hommes armés a attaqué l’agence Western Union à Bissau et a réussi à s’emparer de près de 20 millions de francs CFA (30,5 mille euros).

« La police ne peut pas savoir si un crime est en train d’être commis dans une résidence ou une propriété privée, au moment où se déroule l’action » a affirmé le porte-parole du ministère de l’Administration interne ajoutant : « Les deux affaires sont des cas isolés ».