Politique

Mugabe devrait annoncer la formation de son gouvernement la semaine prochaine

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe devrait, à partir de la semaine prochaine, former un gouvernement d’unité mettant fin à la crise qui dure depuis huit mois et qui a plongé ce pays d’Afrique Australe dans une crise économique sans précédent, a annoncé son porte-parole.

Par
Mis à jour le 17 décembre 2008 à 14:02

Réagissant à la décision prise lundi par le Conseil de Sécurité de l’Onu de suspendre le déploiement de casques bleus au Zimbabwe, le porte-parole de la présidence, George Charamba a expliqué que Mugabe allait former un gouvernement de large coalition, même si le chef de l’opposition et Premier ministre désigné de ce Cabinet, Morgan Tsvangirai poursuivait son exil au Botswana.

Le Mouvement pour la changement démocratique (MDC) de Tsvangirai et la Zanu PF de Mugabe sont engagés dans des vives querelles autour de la répartition des portefeuilles clés du gouvernement d’unité prévu par l’accord de partage du pouvoir qu’ils ont signé le 15 septembre 2008.

Mugabe a publié samedi dernier un amendement constitutionnel lui permettant de former un nouveau gouvernement.

"J’ai été informé qu’en fin de semaine ou au plus tard en début de semaine prochaine, une déclaration invitant toutes les deux factions du MDC à participer au nouveau gouvernement sera faite", a indiqué M. Charamba.

Quant à Morgan Tsvangirai, le chef de file de l’opposition zimbabwéenne, il n’est toujours pas rentré au Zimbabwe qu’il a quitté en début novembre 2008 pour participer au sommet extraordinaire de la SADC qui se tenait en Afrique du Sud.

Il avait indiqué à ce propos qu’il craignait de ne plus pouvoir sortir du pays une fois rentré au bercail, surtout après le refus des autorités de renouveler son passeport.

Depuis lors, il voyage avec un document temporaire qui n’est généralement valable que pour un aller simple.