Société

Mille deux cents enfants retirés des champs en 2008

Près de 1200 mineurs, utilisés comme des esclaves, ont été retirés des champs en 2008 dans les provinces camerounaises du Centre, du Nord, du Sud et du Sud-Ouest, a appris APA auprès des services compétents du ministère du Travail et de la sécurité sociale.

Par
Mis à jour le 18 décembre 2008 à 14:56

Ces jeunes ont dû leur salut grâce à la perspicacité du Programme ouest-africain de prévention et de lutte contre le travail des enfants dans le secteur du cacao et de l’agriculture commerciale (WACAP).

Le Projet sous-régional de lutte contre le trafic des enfants à des fins d’exploitation de leur travail en Afrique de l’ouest et du centre (LUTRENA) a également lutté contre ces pratique d’asservissement des adolescents.

Soixante de ces jeunes infortunés, qui n’ont pas pu regagner leurs familles, viennent ainsi de recevoir du gouvernement des équipements d’apprentissage devant leur permettre de s’insérer dans des domaines professionnels.

Le phénomène des enfants esclaves, selon plusieurs études, tend à prendre de l’ampleur au Cameroun.

La présidente du Centre de réhabilitation des victimes du travail des enfants, Helen Gwanfogbe, affirme que cette pratique connaît des résistances du fait du manque d’information du public et de la pauvreté qui pousse certains parents à livrer leur progéniture à des tâches dégradantes et avilissantes contre de l’argent.