Archives

La ZANU-PF en conclave sur les problèmes cruciaux du Zimbabwe

APA-Harare (Zimbabwe) La conférence annuelle de la ZANU-PF, parti au pouvoir au Zimbabwe, a entamé jeudi à Bindura pour trois jours ses travaux dominés par la formation d’un gouvernement d’union nationale, l’économie et l’épidémie de choléra qui a tué près de 1000 personnes, au nord-ouest de la capitale Harare.

Par
Mis à jour le 19 décembre 2008 à 08:27

La conférence devrait examiner le retard dans la formation d’un gouvernement de coalition depuis la signature d’un accord de partage du pouvoir par le Président Robert Mugabe et le chef de l’opposition Morgan Tsvangirai du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), en septembre dernier. Un différend sur l’attribution des postes ministériels est à l’origine de l’impasse dans la constitution d’une nouvelle équipe gouvernementale, plus de huit mois après la tenue des élections législatives et cinq mois après une présidentielle contestée qui a porté Mugabe au pouvoir dans des circonstances controversées. La détérioration de la situation économique et des services sociaux, comme la santé et l’éducation, occupera également une place importante dans l’agenda de la conférence, qui a été reportée la semaine dernière après la mort d’un haut responsable de la ZANU PF. Les délégués discuteront des voies et moyens d’obtenir des garanties auprès du gouverneur de la Banque de réserve du Zimbabwe, Gideon Gono, que l’inflation, estimée officiellement à plus de 230 millions pour cent, serait apprivoisée et que les denrées de base les moins chères seraient facilement disponibles. Les Zimbabwéens payent les frais de l’impasse politique entre Mugabe et Tsvangirai, avec les prix des biens et des services qui doublent tous les jours et le dollar zimbabwéen qui se déprécie chaque jour. Une épidémie de choléra imputable à la pénurie d’eau potable a déjà tué près de 1 000 personnes depuis le mois d’août dernier. Les délégués discuteront également de la restructuration de la ZANU-PF, suite à l’échec du parti face au MDC lors des élections législatives du mois de mars dernier. La conférence sera clôturée officiellement vendredi par le président Mugabe.