Société

L’armée ivoirienne sollicitée pour la sécurisation du CHAN

Les forces de défense et de sécurité (FSD) de Côte d’Ivoire, par la voix du Chef d’Etat major des armées, le Général Philippe Mangou, ont pris l’engagement d’assurer la sécurité de la phase finale de la 1ère édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qu’abritera la Côte d’Ivoire, du 22 février au 8 mars 2009, a appris, vendredi, APA auprès du Comité d’organisation de la compétition (COCHAN).

Par
Mis à jour le 19 décembre 2008 à 18:37

Cet engagement a été pris suite à la sollicitation du président de la Fédération Ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma. « Vous pouvez compter sur toutes les forces de défense et de sécurité pour assurer avec succès la sécurité du CHAN.

Toutes les forces de sécurité travailleront en symbiose dans ce cadre. La sécurité de cette compétition doit être un défi à relever pour les FDS. Nous ferons en sorte qu’elle se déroule dans de bonnes conditions », a déclaré le Général Mangou.

Pour le président Jacques Anouma, l’organisation du CHAN doit être une affaire nationale. « Le CHAN ne doit pas être l’affaire d’une seule personne. Mais celle de tous les Ivoiriens », a-t-il confié, invitant les FDS à veiller d’ores et déjà sur la sécurité du matériel destiné aux travaux. Trois villes, Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké, abriterons les matches du CHAN, la nouvelle compétition de la Confédération africaine de football (CAF) exclusivement réservée aux joueurs évoluant dans les championnats nationaux. La Côte d’Ivoire sort progressivement d’une grave crise politico-militaire découlant de la tentative de coup d’Etat opérée par une rébellion armée, en septembre 2002.