Société

Annan salue l’accord sur la mise en oeuvre de l’agenda des réformes

  L’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, Kofi Annan, a félicité le Président Mwai Kibaki et le Premier Ministre Raila Odinga pour avoir manifesté leur engagement à mettre en œuvre les recommandations de la Commission d’Enquête sur les Violences Post Electorales (CIPEV).

Par
Mis à jour le 19 décembre 2008 à 21:43

Le rapport de l’enquête de la CIPEV menée durant six mois remis au gouvernement en octobre dernier contient des recommandations, dont la formation d’un tribunal pour le jugement des auteurs des violences post-électorales de l’année dernière qui ont coûté la vie à plus de 1000 personnes et causé le déplacement de plus de 300. 000 autres.

Dans une déclaration publiée dans la presse à Nairobi, Annan a déclaré que la mise en œuvre des recommandations mettront fin à la culture d’impunité qui existe au Kenya depuis longtemps et incitera à des réformes institutionnelles. Les deux dirigeants ont déjà signé mercredi un accord contenu dans le rapport de la CIPEV qui conduira à la mise en place d’un Tribunal spécial pour enquêter sur les auteurs des violences post-électorales vécues en janvier et février.

Le tribunal devrait être formé avant le 1er Mars. En cas d’échec de mise en œuvre par le gouvernement, Annan se verra obligé de remettre les noms des auteurs à la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye. Annan qui a dirigé le processus de paix entre les deux dirigeants en février, a également lancé un appel aux leaders pour le respect du calendrier de mise en œuvre des recommandations.