Politique

Reconnaissance officielle de la faction dissidente de l’ANC

Le Congrès Populaire a été officiellement confirmé comme parti politique, a déclaré le parti à la presse.

Par
Mis à jour le 20 décembre 2008 à 09:20

«Nous sommes soulagés que la Commission Electorale Indépendante se soit finalement prononcée sur cette affaire et que le malheureux épisode du procès initié par le Congrès National Africain (ANC) se soit terminé », a indiqué le parti.

L’ANC avait intenté un procès pour empêcher au nouveau parti dirigé par Terror Lekota et Mbhazima Shilowa d’utiliser ce nom, prétextant qu’il se referait à l’événement tenu à Kliptown en 1955 ayant conduit à la signature de la Charte de Libération.

L’ANC a soutenu qu’il était injuste que le nouveau parti revendique ce nom.

«Nous avons applaudi la Commission Electorale Indépendante (CEI) pour sa conduite professionnelle dans l’acquittement de ses obligations constitutionnelles dans la mise en œuvre des lois électorales de notre pays », a déclare le COPE.

La décision de la CEI fait suite à l’annonce de l’ANC, jeudi, après la rencontre de son Comité Exécutif National qu’elle retirait un appel contre une décision de justice qui permettait à la faction dissidente d’utiliser le nom COPE.