Archives

Le HandiFestival, une opportunité d’expression pour les handicapés, selon un artiste togolais

APA – Dakar (Sénégal) – Le Festival culturel international des personnes en situation de handicap (HandiFestival International), dont la 2ème édition prend fin ce samedi à Dakar, au Sénégal, est bonne occasion pour les personnes handicapées de faire des échanges culturels, artistiques et de démontrer leur savoir-faire, indique l’artiste – comédien togolais, Bah Traoré Abdoul Razzak.

Par
Mis à jour le 20 décembre 2008 à 17:30

« Pour nous, les personnes handicapées, le Festival est une opportunité pour s’exprimer et démontrer que nous sommes capables de faire quelque chose sur le plan artistique, culturels et autres », indique l’artiste togolais présent dans la capitale sénégalaise. « Nous voulons, à travers nos prestations, démontrer que si les pieds ou les mains sont malades, la tête ne l’ai pas. Et si la tête ne l’est pas, il faut travailler et être utile à la société. C’est ce que nous sommes en train de démontrer à travers nos prestations, nos oeuvres, les expositions et les spectacles », poursuit M. Bah Traoré, par ailleurs président de l’Association pour la promotion des droits des personnes handicapées du Togo. Selon lui, en venant à Dakar, il « n’espérait pas trouver un tel engouement autour du festival qui connaît un grand succès populaire ». Tout en saluant « l’initiative salutaire et géniale » que constitue le HandiFestival, Bah Traoré Abdoul Razzak affirme qu’il mérite d’être « soutenue et pérenniser ». La 2ème édition de HandiFestival International, démarré vendredi, et ayant regroupé une cinquantaine d’artistes et de créateurs venus d’Afrique (Sénégal, Mauritanie, Mali, Congo, Togo, notamment) et d’ailleurs (Belgique et France), doit prendre fin ce samedi dans la capitale sénégalaise. De manière générale, il estime que la situation des personnes handicapées au Togo connaît une nette amélioration grâce à une plus grande implication des pouvoirs publics. « Pendant longtemps, nous avions noté la non implication des autorités dans la lutte pour le bien-être des personnes handicapées. Mais la situation a changé depuis l’arrivée du nouveau gouvernement qui s’implique, ainsi que l’Assemblée nationale », avise Bah Traoré Abdoul Razzak, saluant les importantes décisions prises dans le sens de l’amélioration des conditions sociales des handicapés au Togo. Au Togo, renseigne-t-il, il y a 6 000 personnes handicapées. « Pour un petit pays comme le nôtre, nous constatons que c’est un chiffre moindre par rapport à la situation internationale. Mais considérable pour nous, parce qu’un problème social, quelle que soit sa taille, mérite d’être considéré et d’avoir une solution », avance-t-il, préconisant qu’il « faut chercher les voies et moyens de faire la prévention ».