Société

Le Panthéon sportif africain accueille de nouveaux élus à Bamako

Des dirigeants et sportifs de renom tels la sprinter mozambicaine Maria Mutuola et l’ancien international camerounais Roger Milla ont été, en leur absence, portés au « Panthéon de la gloire du sport africain » à la faveur d’une cérémonie abritée par un réceptif de la capitale malienne.

Par
Mis à jour le 21 décembre 2008 à 13:03

Le basketteur congolais de la NBA américaine, Dikembe Mutombo, et le Sénégalais Lamine Diack, président de la Fédération internationale des associations d’athlétisme (IAAF) ont été eux aussi intronisés, l’un pour ses multiples actions humanitaires, et l’autre, pour ses efforts en faveur de la promotion du sport.

Sam Ramsamy d’Afrique du Sud pour son engagement dans le développement du sport, et le Gambien Dandeh Nje pour son sens du fair play complètent, avec les présidents tunisien et malien, ce Panthéon sportif africain.

Les organisateurs ont expliqué l’élection du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali par sa politique de réalisation d’infrastructures sportives dans le pays, et le choix du président malien Amadou Toumani Touré par son dévouement au développement du sport au Mali.

La première cérémonie d’intronisation au « Panthéon de la gloire du sport africain » avait eu lieu en 2007 à Dakar (Sénégal) sous la houlette de l’Agence Jappo, initiatrice de la manifestation.

Le Mali pour la réalisation de nombreuses infrastructures, l’athlète kenyan Joseph Kip Keino et l’Algérienne Hassiba Boulmerka avaient été notamment couronnés à cette occasion.