Société

Le Burkinabè Irissa Kaboré perd sa ceinture internationale IBF de boxe

Le Français Frank Haroche Horta a dessaisi le Burkinabè Irissa Kaboré dit le « Caïd » de sa ceinture internationale des super welters de boxe IBF (Fédération Internationale de Boxe), samedi soir à Ouagadougou, à la 9ème reprise d’un combat prévu pour se tenir en 12 reprises de 3 minutes chacune.

Par
Mis à jour le 21 décembre 2008 à 14:07

L’arbitre ayant mis un terme au combat puisque jugeant le Burkinabè dans incapacité de poursuivre la partie. Kaboré a mal engagé le combat.

Il est envoyé au tapis dès la première reprise. Sa tentative d’acculer son adversaire ayant échoué. Il réussit néanmoins à maintenir une avance aux points lors des deuxième et troisième reprises. Mais il est sérieusement touché à la quatrième reprise par Frank Haroche, provoquant un saignement au nez.

Le combat prend une nouvelle dimension.

Le Français, en confiance, cherche à déstabiliser son adversaire. Sa gauche fait de plus en mouche. A la 8ème reprise Kaboré est sonné laissant libre au champ au Français d’évoluer.

Voyant le combat prendre une allure de correction, l’arbitre italien Raffaele Argiolas y met un terme à la 9ème reprise.

Frank Haroche Horta explose de joie. La ceinture internationale de l’IBF est désormais sa propriété. « Irissa est un grand boxeur. J’ai suivi les conseils de mon entraîneur et le destin a voulu que je gagne », jubile modestement le pugiliste français, reconnaissant avoir douté au début.

« Parce que Irissa est quelqu’un qui frappe fort », dit-il. « Mais moi j’encaisse beaucoup et je bloque bien. Mes coups étaient plus précis », poursuit le nouveau champion du monde IBF des super welter qui compte désormais au palmarès 17 victoires, dont 4 par KO, 3 nul et 7 défaites.

Frank Haroche Horta a remplacé l’Ukrainien Vladimir Khodokovski, l’adversaire initialement désigné pour donner la réplique au « Caïd ».

Ce dernier vient d’essuyer sa première défaite en 17 combats professionnels (les 16 précédents étant sanctionnés par autant de victoires, dont 12 par KO)

. Il avait été sacré champion du monde des super welters IBF, le 3 mai dernier à Ouagadougou, à la suite de sa victoire sur le Franco-marocain Belhadja Badre, lors d’un championnat du monde de la catégorie.