Politique

Gemfields et la « dircab » : le scandale de trop pour Rajoelina ?

Inculpée de corruption, Romy Voos Andrianarisoa, directrice de cabinet du président malgache, risque jusqu’à dix ans de prison. Un nouveau coup dur pour Andry Rajoelina, à moins d’un mois de la clôture des candidatures pour la présidentielle.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 août 2023 à 10:52

Le président malgache, Andry Rajoelina, à Antananarivo, le 26 juin 2021. © Photo Rijasolo / AFP

Clap de fin pour Romy Voos Andrianarisoa. La directrice de cabinet du président malgache Andry Rajoelina a été arrêtée à Londres le 10 août dans l’après-midi, en compagnie du ressortissant français Philippe Tabuteau, présenté comme son associé. Ils ont ensuite été inculpés dès le lendemain soir pour tentative de corruption à l’encontre de la société minière Gemfields, qui les a dénoncés auprès de l’Agence nationale anti-criminalité (NCA).

Jusqu’à dix ans de prison