Sport

Le nouveau patron du volley-ball ivoirien dans la continuité

Le nouveau président de la Fédération ivoirienne de volley-ball (FIVVB), Koné Sanga, s’inscrit dans une logique de continuité tout en promettant d’apporter du sang neuf dans la marche de la discipline.

« Je salue le travail abattu par mon prédécesseur. Je suis conscient qu’un travail a été fait et je dois l’améliorer. Je remercie les clubs qui ont cru en mon programme et je m’emploierai à ne pas les décevoir. Cette victoire est celle du volley-ball ivoirien qui a besoin du sang neuf pour sortir des sentiers battus », a-t-il déclaré.

Koné Sanga a été porté, samedi à Abidjan, à la tête de la FIWWB pour un mandat de quatre ans. Il a obtenu treize voix contre deux pour Coulibaly Zakaridja et une pour le président sortant, Konet Mamadou Jeannot.

L’ancien international Kwami Emmanuel, lui, n’a obtenu aucune voix. « Je sors avec beaucoup de regret de cette fédération. Mon équipe et moi avions beaucoup d’ambitions. Hélas, les clubs ont décidé autrement. Nous ne pouvons que nous plier à leur décision », a affirmé Konet Mamadou Jeannot.

Pour atteindre ses objectifs et le rayonnement du volley-ball ivoirien, Koné Sanga en appelle à l’union de la famille de la discipline. « Il nous faut être une famille unie et solide », préconise-t-il.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte