Dossier

Cet article est issu du dossier «Spécial Madagascar: les vidéos, les dépêches»

Voir tout le sommaire
Politique

Andry Rajoelina déterminé à poursuivre sa lutte pour le départ de Ravalomanana

Le maire destitué d’Antananarivo, Andry Rajoelina, a déclaré qu’il allait continuer la lutte jusqu’à la victoire finale, au lendemain du grand rassemblement qui a réuni des milliers de ses sympathisants à la Place du 13 mai et de la procession vers le Palais de la République, réprimée par la police, faisant près d’une quarantaine de morts, selon plusieurs sources.

La journée de dimanche a été cependant calme, permettant à plusieurs personnes de sillonner les hôpitaux à la recherche de personnes qui n’avaient pas donné signe de vie après la manifestation.

Des dizaines de milliers de personnes s’étaient réunies samedi à la Place du 13 mai, à l’appel d’Andry Rajoelina, qui a annoncé à cette occasion la création d’une ‘’Haute Autorité de Transition’’ et la nomination d’un Premier ministre en la personne de Roindefo Monja, originaire de Tulear, dans le sud-ouest du pays.

Le chef du gouvernement parallèle d’Andry Rajoelina est chargé de former une équipe reflétant la diversité des régions du pays.

Andry Rajoelina (34 ans), Maire de la capitale depuis décembre 2007, avait affirmé samedi 31 janvier, avoir pris les destinées du pays en main, annonçant la formation «dans un bref délai» d’un gouvernement et la demande de destitution du Président Marc Ravalomanana adressée au Parlement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte