Archives

Le procès de la secrétaire de Gbagbo à la Une à Abidjan

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire) Attendu de tous, le procès de la secrétaire du président Laurent Gbagbo, impliquée dans une escroquerie de plus de 65 millions de FCFA au préjudice de la société de téléphonie mobile MTN, ouvert mardi, occupe la grande une des journaux d'Abidjan de ce mercredi.

« Affaire 65 millions de MTN : 12 mois requis contre Mme Gomé; Gbagbo se constitue en partie civile », titre le quotidien progouvernemental Fraternité Matin. Dans cette affaire rocambolesque, la principale mise en cause, Mme Gomé Hilaire, rapporte le journal, « dit que l’initiative du don est de Mme Metté qu’elle connaît comme collaboratrice du président. C’est le Directeur général de MTN lui-même qui a sollicité une audience pour faire un don au président ». Pour le quotidien Le Patriote, proche du Rassemblement des Républicains (RDR), « c’est le procès de la honte » ou encore « le procès en cours n’est autre que celui de l’Etat ivoirien racketteur ». « Le déclin ! La Côte d’Ivoire est tombée très bas. La moelle épineuse de l’Etat est trempée dans le racket. Ce qui se murmurait dans les communes d’Abidjan a été révélé par Mme Bléhon Gomé », écrit Le Patriote. Après analyse de ce procès et surtout des propos de Mme Gomé, Le Patriote en déduit que « le racket est une pratique courante au Palais présidentiel ». « Il y a encore des zones d’ombres dans ce procès », estime Soir Info, un quotidien indépendant, attirant l’attention sur des questions du procureur restées sans réponses convaincantes. « Qui a pris l’initiative de faire le don au chef de l’Etat ? « Ce n’est pas moi » disent les deux prévenues », rapporte Soir Info. Et Notre Voie, proche du parti au pouvoir de renchérir avec son titre : « Affaire 65 millions de MTN : Les deux accusées se contredisent à la barre ». Le procureur a requis 12 mois contre la principale mise en cause, Mme Gomé Hilaire, en attendant le verdict ce mercredi. Quand au DG de MTN, M. Aimbale Mporé, frappé d’une expulsion du territoire ivoirien, il a quitté effectivement Abidjan. Mais avant, il a présenté ses excuses au chef de l’Etat Laurent Gbagbo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte