Politique

Au Cameroun, entre Sylvestre Ngouchinghe et le port de Douala, un bras de fer glacial

Le conflit qui perdure depuis plus de six mois entre la Régie du terminal à conteneurs du port de Douala et Congelcam de Sylvestre Ngouchinghe a entraîné de lourds dégâts économiques.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 août 2023 à 18:07

Une vue du port industriel de Douala, au Cameroun. © Renaud Van Der Meeren pour les Editions du Jaguar

Depuis le 20 février, un litige épique oppose Congelcam S.A., société de l’homme d’affaires Sylvestre Ngouchinghe, sénateur et membre du bureau du Sénat camerounais, à la Régie du terminal à conteneurs (RTC) du port de Douala-Bonabéri. À l’origine des tensions, la RTC accuse le géant de la poissonnerie en Afrique centrale de « saturer » son parc frigorifique en raison d’un nombre de conteneurs trop important réceptionnés à Douala et stationnés sur le terminal.

À LireCameroun: saisie de près de 100 tonnes de poissons illégalement pêchés

De son côté, Congelcam assure évacuer ses conteneurs à temps, dès lors que la RTC le lui permet, et remplir tous les formulaires administratifs. Elle rejette la faute sur la régie portuaire, et l’accuse en retour de mettre en péril sa marchandise. L’entreprise a ainsi dénoncé un « dysfonctionnement » dans le processus de conservation de ses stocks importés, provoquant une « dégradation avancée » de ceux-ci.

13 milliards en fumée