Politique
Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Cet article est issu du dossier

Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Voir tout le sommaire
Politique

Le président Nino Vieira est le 30ème président assassiné en Afrique

La mort du président bissau-guinéen Joao Bernardo Vieira, tué dans un attentat à Bissau, porte à 30 le nombre de Chefs d’Etat ou de Gouvernement africains assassinés, moins de 40 ans après les indépendances.

Par
Mis à jour le 2 mars 2009 à 14:53

1963 : Sylvanius Olympio (Togo)

1966 : Tafawa Balewa (Nigeria)

1966 : Johnson Aguiyi-Ironsi (Nigeria)

1969 : Abdirashid Shermak (Somalie)

1972 : Kwame Nkrumah (Ghana)

1974 : Aman Andou (Ethiopie)

1975 : Hailé Sélassié (Ethiopie)

1975 : François Tombalbaye (Tchad)

1976 : Colonel Dinka (Nigeria)

1976 : Murtala R. Mohammed (Nigeria)

1977 : Ali Sohili (Comores)

1977 : Tefer Banté (Ethiopie)

1977 : Mariem NGouabi (Congo Brazzavile)

1979 : Macias NGuema (Guinée Equatoriale)

1979 : Frederick Williams Kwasi Akuffo (Ghana)

1979 : Ignatus Kutu-Achealmpong (Ghana)

1979 : Akwasi Amankwaa Afrifa (Ghana)

1980 : William richard Tolbert (Libéria)

1981 : Anouar El Sadate (Egypte)

1984 : Samora Moise Machel (ozambique)

1987 : Thomas Sankara (Burkina Faso)

1989 : Samuel Doe (Liberia)

1989 : Ahmed Abdallah (Comores)

1992 : Mohamed Boudiaf (Algérie)

1993 : Melchior Ndadaye (Burundi)

1994 : Juvenal Habriarimana (Rwanda)

1994 : Cyprien Ntaryamira (Burundi)

1999 : Baré Mainassara Ibrahim (Niger)

2001 : Laurent Désiré Kabila (RDCongo)