Politique

Décès d’Abel Goumba

©

Abel Goumba est décédé ce lundi dans une clinique de Bangui, annonce l'Agence de presse africaine. Le docteur en médecine a assuré la vice-présidence du pays entre 2003 et 2005 et a été nommé deux fois Premier ministre.

Le Pr. Abel Nguendé Goumba, figure emblématique de la scène politique centrafricaine, médiateur de la République depuis février 2006, est décédé, lundi 11 mai 2009, dans une clinique de Bangui, à l’âge de 83 ans, a appris APA.

Né le 18 septembre 1926 à Grimari, dans la préfecture de la Ouaka, Abel Goumba, docteur en médecine et agrégé de médecine de santé publique, a marqué d’une empreinte indélébile l’histoire politique de la Centrafrique.

Fondateur de l’un des tout premiers partis politiques du pays, le Front patriotique pour le progrès (FPP), dont il a cédé la présidence, le 12 mars 2006, à son fils Alexandre (49 ans), directeur des opérations à la Commercial Bank de Centrafrique (CBCA), Goumba a commencé sa carrière politique pendant la colonisation française.

Ancien ministre des Finances du gouvernement de l’Afrique équatoriale française, Abel Goumba a été vice-président du conseil de 1957 à 1958, puis président du conseil et Premier ministre en 1959, après la mort accidentelle de Barthélemy Boganda.

Candidat à cinq présidentielles

À la veille de l’indépendance, il perd de son influence au profit de David Dacko et part en exil en France en 1960 à l’accession de la Centrafrique à la souveraineté internationale.

Au début des années 80, Goumba rentre au pays pour continuer sa carrière politique. Il se présentera cinq fois à l’élection présidentielle sans succès, réalisant son meilleur score en 1993 en recueillant 20% des suffrages au premier tour.

Mais il sera battu au second tour par Ange-Félix Patassé, son principal adversaire, renversé par le général François Bozizé à la faveur d’un coup d’Etat militaire, le 15 mars 2003. Le 23 mars, le nouvel homme fort de Bangui nomme Goumba Premier ministre, poste qu’il cédera à M. Célestin Gaombalet à la suite de sa nomination comme vice-président le 12 décembre 2003.

Abel Goumba a été Premier ministre à deux reprises et vice-président de la République centrafricaine du 12 décembre 2003 à la mi-mars 2005. Il a publié le premier volume de ses mémoires sous le titre « les mémoires et les réflexions politiques du résistant anti-colonial, démocrate et militant panafricaniste, Abel Goumba ».

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte