Politique

Décès d’Abel Goumba

Abel Goumba est décédé ce lundi dans une clinique de Bangui, annonce l’Agence de presse africaine. Le docteur en médecine a assuré la vice-présidence du pays entre 2003 et 2005 et a été nommé deux fois Premier ministre.

Par
Mis à jour le 11 mai 2009 à 12:29

Le Pr. Abel Nguendé Goumba, figure emblématique de la scène politique centrafricaine, médiateur de la République depuis février 2006, est décédé, lundi 11 mai 2009, dans une clinique de Bangui, à l’âge de 83 ans, a appris APA.

Né le 18 septembre 1926 à Grimari, dans la préfecture de la Ouaka, Abel Goumba, docteur en médecine et agrégé de médecine de santé publique, a marqué d’une empreinte indélébile l’histoire politique de la Centrafrique.

Fondateur de l’un des tout premiers partis politiques du pays, le Front patriotique pour le progrès (FPP), dont il a cédé la présidence, le 12 mars 2006, à son fils Alexandre (49 ans), directeur des opérations à la Commercial Bank de Centrafrique (CBCA), Goumba a commencé sa carrière politique pendant la colonisation française.

Ancien ministre des Finances du gouvernement de l’Afrique équatoriale française, Abel Goumba a été vice-président du conseil de 1957 à 1958, puis président du conseil et Premier ministre en 1959, après la mort accidentelle de Barthélemy Boganda.

Candidat à cinq présidentielles

À la veille de l’indépendance, il perd de son influence au profit de David Dacko et part en exil en France en 1960 à l’accession de la Centrafrique à la souveraineté internationale.

Au début des années 80, Goumba rentre au pays pour continuer sa carrière politique. Il se présentera cinq fois à l’élection présidentielle sans succès, réalisant son meilleur score en 1993 en recueillant 20% des suffrages au premier tour.

Mais il sera battu au second tour par Ange-Félix Patassé, son principal adversaire, renversé par le général François Bozizé à la faveur d’un coup d’Etat militaire, le 15 mars 2003. Le 23 mars, le nouvel homme fort de Bangui nomme Goumba Premier ministre, poste qu’il cédera à M. Célestin Gaombalet à la suite de sa nomination comme vice-président le 12 décembre 2003.

Abel Goumba a été Premier ministre à deux reprises et vice-président de la République centrafricaine du 12 décembre 2003 à la mi-mars 2005. Il a publié le premier volume de ses mémoires sous le titre « les mémoires et les réflexions politiques du résistant anti-colonial, démocrate et militant panafricaniste, Abel Goumba ».