Politique

En Gambie, Yahya Jammeh bientôt dans le box des accusés ?

Le président Adama Barrow s’est engagé à mettre en place le bureau du procureur spécial qui jugera les crimes commis sous le régime de son prédécesseur.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 juin 2023 à 17:32

Yahya Jammeh, en septembre 2006. © REBECCA BLACKWELL/AP/SIPA

Après une difficile mise en route, le gouvernement d’Adama Barrow accélère le processus de création d’une cour hybride chargée de juger les crimes commis pendant la dictature de Yahya Jammeh. Les autorités se sont en effet engagées à mettre en place, sous l’égide de la Cedeao, une chambre spéciale et un tribunal mixant le droit gambien et le droit pénal international.

À LireCedeao : dix choses à savoir sur Omar Alieu Touray, le successeur de Jean-Claude Brou à la tête de la Commission

Des discussions entamées en octobre avec l’organisation sous-régionale, et facilitées par la nomination du Gambien Omar Alieu Touray à la tête de la commission de la Cedeao, ont permis d’acter cette initiative. Le barreau gambien, dirigé par l’avocat Salieu Taal, s’attelle désormais à la rédaction d’une loi nationale qui permettra la création du bureau du procureur spécial.

43 millions de dollars