Politique

En RDC, vers un boycott général des élections par l’opposition ?

Martin Fayulu a annoncé ce 19 juin que son parti ne présentera pas de candidats aux scrutins de décembre prochain si le fichier électoral n’est pas revu. Un discours qui fait écho à celui de Joseph Kabila, qui a enjoint les membres de son parti à boycotter l’enrôlement sur ces listes.

Réservé aux abonnés
Par - à Kinshasa
Mis à jour le 19 juin 2023 à 19:46

Martin Fayulu, président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement, à Paris, le 28 octobre 2022. © Vincent Fournier pour JA

« Nous annonçons à l’opinion nationale et internationale que nous avons décidé de ne pas déposer les candidatures de nos membres à tous les niveaux des élections, tant que le fichier électoral, c’est-à-dire la liste des électeurs, ne sera pas refait dans la transparence et audité par un cabinet extérieur compétent en la matière. » Devant la presse convoquée ce lundi 19 juin dans son hôtel de la Gombe, à Kinshasa, Martin Fayulu a le ton solennel des grands jours.

À LireEn RDC, résurgence des discours politiques xénophobes