Économie

Rita Zniber : « Pour durer, Diana Holding fera des alliances avec de grands groupes étrangers »

Cession de l’activité d’embouteillage, pertes financières dans l’affaire Marie Brizard, succession… La patronne du premier producteur de vin au Maroc assure que recentrage des activités et partenariats sont la clé de l’avenir de son groupe.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 juillet 2023 à 00:08

Rita Maria Zniber, CEO de Diana Holding, lors de l’Africa CEO Forum 2023 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le 6 juin 2023. © Mohamed Aly DIABATE/AFRICA CEO FORUM

Reprendre le flambeau à la tête de l’empire marocain du vin, dont Brahim Zniber fut la figure tutélaire plusieurs décennies durant, relevait de la gageure. Au décès du « baron de Meknès » en 2016, son épouse Rita Maria Zniber – née Marie-Françoise Duchesne – était déjà aux commandes de Diana Holding depuis deux ans. Et avait tenu à imprimer sa marque.

À LireMaroc : en difficulté, Diana Holding cède sa filiale d’embouteillage