Politique

L’IGAD nomme un ancien ministre kenyan pour coordonner les négociations en Somalie

Par
Mis à jour le 17 décembre 2008 à 08:57

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), une organisation régionale de médiation regroupant six membres, a nommé l’ancien ministre kenyan de l’Agriculture Kipruto Kirwa médiateur en chef du processus de paix en Somalie.

Le Kenya doit nommer un médiateur, conformément à la déclaration de Nairobi et à l’Accord de Paix de Djibouti, et le président kenyan a choisi M. Kirwa, a indiqué The Standard.

Le ministre kenyan des Affaires étrangères Moses Wetangula a révélé que M. Kirwa serait basé à Djibouti et disposerait également de bureaux à Addis Abeba et à Nairobi.

Cette nomination est intervenue au moment où le Kenya menace de prendre des sanctions contre les dirigeants somaliens qui font obstacle aux efforts visant à stabiliser leur pays.

Le renvoi du Premier ministre Nur Hassan Hussein par le président Abdullahi Yusuf aggravera encore les problèmes en Somalie, le parlement ayant refusé d’avaliser cette décision, a indiqué M. Wetangula.

L’IGAD, l’Union africaine (UA) et la communauté internationale ont lancé d’importants efforts dans le cadre du dialogue politique et de la réconciliation en Somalie, a indiqué M. Wetangula, qui a affirmé que la compétition politique et les divergences entre les hauts responsables continueraient à faire obstacle aux efforts.

Le président somalien Yusuf a renvoyé M. Hussein dimanche en raison de leurs désaccords sur la constitution d’un nouveau cabinet, demandée par les pays donateurs et les dirigeants régionaux.

Mais le parlement a réintégré M. Hussein lundi, aggravant la crise au sommet d’un gouvernement déjà fragile, alors que le président a nommé mardi un nouveau Premier ministre, ignorant la décision de réintégration du parlement.

La Somalie n’a plus connu de gouvernement national effectif depuis que l’ancien président Mohamed Siad Barre a été renversé en 1991.