Société

Le pays veut redynamiser les jeux militaires/paramilitaires

Par
Mis à jour le 21 décembre 2008 à 08:08

La Commission des sports du Nigeria (NSC) a annoncé samedi son plan de redynamiser les jeux interdisciplinaires parmi les militaires et les paramilitaires, rapporte dimanche l’Agence de presse nigériane.

Lors d’une réunion avec les administrateurs sportifs des forces militaires et paramilitaires à Abuja, la capitale de ce pays d’Afrique de l’Ouest, le directeur général par intérim de la NSC, Patrick Ekeji, a noté la création d’un comité chargé de formuler les plans sur l’actualisation des jeux militaires/paramilitaires.

Il a déploré que les jeux militaires/paramilitaires ont perdu leur importance au Nigeria, en raison du manque d’intérêt de la part des administrateurs sportifs. M. Ekeji a invité les forces militaires et paramilitaires à rejoindre le comité pour redynamiser les jeux militaires/paramilitaires.

Bien que le gouvernement ne finance pas directement les jeux militaires/paramilitaires, ils peuvent constituer une plate-forme pour la sélection d’athlètes capables de représenter le Nigeria lors des jeux internationaux.

Le capitaine Suraj Bello, directeur des sports de la navale, a pour sa part mis l’accent sur la nécessité de la législation sur les sports dans les forces militaires et paramilitaires, afin de résoudre les problèmes du financement et du manque d’intérêt. Il a estimé que les militaires et les paramilitaires ont besoin des sports pour que leur capacité physique corresponde à leur mission.