Économie

Algérie : Cevital et Lafarge remportent plusieurs gisements de calcaire et d’argile

Cevital Minerals et Cilas, une co-entreprise détenue notamment par Lafrage, ont remporté plusieurs gisements de calcaire et d’argile en Algérie. La production de ces gisements sera destinée à alimenter les deux cimenteries qui seront construites par les deux groupes.

Par
Mis à jour le 25 novembre 2013 à 17:40

L’Algérie a une capacité de production de ciment de 19,5 millions de tonnes, mais la consommation varie entre 20 et 21 millions de tonnes. DR

L’algérien Cevital Minerals, filiale minière du groupe Cevital, et Cilas, une co-entreprise entre l’algérien Souakri et le cimentier français Lafarge, ont remporté le 21 novembre à Alger plusieurs gisements de matières premières pour cimenteries à l’issue de l’appel d’offres lancé par l’Agence national du patrimoine minier (ANPM). Cevital Minerals s’est vu attribuer les gisements de calcaire et d’argile de Djebel Oum Settas et d’El Mina, situés dans la wilaya de Constantine, alors que Cilas a remporté les sites de Tiliouet 1 et Tiliouet 2 dans la wilaya de Bouira.

Avec un chiffre d’affaires d’environ 2,6 milliards d’euros en 2012, Cevital est le premier groupe privé algérien.

Appel d’offres

La filiale du groupe Cevital a proposé les meilleures offres financières pour les deux régions – 3,075 milliards de dinars (environ 37,6 millions de dollars) pour les gisements de Constantine, et 1,075 milliard (13,1 millions de dollars) pour ceux de Bouira.

Mais la société a été contrainte de renoncer à un lot de gisements en vertu d’une clause contenue dans le cahier des charges relatif à cet appel d’offres, qui interdit aux soumissionnaires de remporter  deux lots à la fois. Ayant eu la possibilité de choisir entre les deux lots de gisements, Cevital Minerals a opté pour celui de Constantine, dont les réserves sont plus importantes.

Lire aussi :

Lafarge ouvre un pôle de recherche en construction en Algérie
Algérie : Cevital se lance dans la Corne de l’Afrique
Ciment : poussée de production

Les gisements de Bouira sont revenus à Cilas, qui a présenté une offre de 700 millions de dinars (8,5 millions de dollars).

Ciment

La production de ces gisements sera exclusivement destinée à alimenter les deux cimenteries qui seront construites par Cevital Minerals et Cilas, selon les conditions de l’appel d’offres. Hocine Anane, le président de l’ANPM, a justifié le recours à cette clause par le souci « de réaliser les cimenteries dans les délais impartis ». « Réaliser deux grandes cimenteries à la fois n’est pas une mince affaire. Nous voulons les réaliser rapidement car nous avons des besoins urgents en ciment que nous devons satisfaire », a-t-il déclaré à la presse.

Actuellement, le pays dispose de 14 cimenteries avec une capacité de production installée de 19,5 millions de tonnes, mais la consommation varie entre 20 et 21 millions de tonnes.

L’Algérie a entamé une vaste opération d’extension des capacités de production de ses cimenteries et a programmé la construction de nouvelles usines. L’usine de Cilas devrait entrer en production au milieu de l’année 2015 et assurer 10 % des besoins nationaux. Selon des chiffres avancés début novembre par l’ANPM, la production de ciment devrait atteindre 42 à 44 millions de tonnes à l’horizon 2020-2022 alors que les prévisions de consommation sont estimées à 30 millions de tonnes, ce qui permet de dégager un surplus pour l’exportation.