Économie

Delattre Levivier Maroc s’implante en Côte d’Ivoire et au Congo

Par
Mis à jour le 25 novembre 2013 à 18:48

Le groupe Delattre Levivier Maroc, l’un des leaders dans la construction métallique lourde au Maroc, a annoncé la prise d’une participation majoritaire dans le capital de Gema Construct (Geco), une société présente en Côte d’Ivoire et en République du Congo.

Delattre Levivier Maroc (DLM), l’un des leaders de la construction métallique lourde au Maroc, a annoncé le 25 novembre 2013 avoir pris une participation majoritaire dans le capital de la société ivoirienne Gema Construct (Geco). Contacté par Jeune Afrique, Eric Cecconello, administrateur directeur général de DLM, n’a pas souhaité communiquer le montant de la transaction.

Basé à Abidjan, Geco est un « acteur majeur sur le marché de la construction métallique et de la production d’ensembles industriels clé en main dans la région » et « dispose de la plus importante fonderie industrielle d’Afrique de l’Ouest » souligne le communiqué de DLM. L’entreprise détient également une filiale, Lemco, installée en République du Congo, où elle est présente principalement dans le secteur des hydrocarbures. 

Implantation en Afrique

Pour Eric Cecconello, cette opération entre dans la stratégie d’expansion du groupe en Afrique : « Avec cette nouvelle implantation en Côte d’Ivoire et au Congo, DLM dispose désormais de quatre filiales à travers le continent ». En effet, l’entreprise, présente au Sénégal à travers DLM Sénégal, détient également « Top management Maroc », une filiale locale spécialisée dans l’ingénierie des parcs logistiques.

Lire aussi :

Le marocain Jet Alu s’installe en Algérie
Selon KPMG, les grandes entreprises de BTP misent avant tout sur l’Afrique
Une stratégie industrielle plus proche du terrain

DLM lorgne désormais vers la Mauritanie, « un marché important pour notre groupe et où les négociations avec des partenaires locaux sont toujours en cours », déclare Eric Cecconello. En mars 2012, le groupe marocain avait indiqué son ambition de créer quatre nouvelles filiales africaines avant 2015, au Ghana, en Mauritanie, en Algérie et en Côte d’Ivoire.

Créé en 1999, Geco dispose d’un capital de 350 millions de F CFA (environ 720 000 dollars). Pour l’année 2013, la société qui emploie 150 salariés, vise un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de F CFA (environ 11 millions de dollars). DLM a refusé de donner l’identité des actionnaires cédants de Geco, mais la société a toutefois longtemps été dirigée par Maximilien Lemaire, une personnalité du monde des affaires belge en Côte d’Ivoire.

DLM est coté à la bourse de Casablanca depuis 2008. L’entreprise, qui compte 1 500 employés, a enregistré un chiffre d’affaires de 178 millions de dirhams (près de 21 millions de dollars) au premier semestre 2013.