Société

Benzema, Messi, Modric… L’Arabie saoudite à la pêche aux stars

Après avoir réussi à attirer Cristiano Ronaldo, la Saudi Pro League semble avoir convaincu Karim Benzema. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Par
Mis à jour le 5 juin 2023 à 16:05

Karim Benzema a annoncé qu’il quittait le Real Madrid à la fin de cette saison. © PIERRE-PHILIPPE MARCOU/AFP

Harponner Cristiano Ronaldo ne suffit pas à la richissime Arabie saoudite, en pleine manœuvre pour attirer dans ses filets Lionel Messi, Karim Benzema et d’autres grands noms du foot, une offensive sportive à forte coloration géopolitique.

Le royaume, critiqué pour des atteintes aux droits humains, est déterminé à utiliser le football pour améliorer son image à l’international, et il dispose de pétrodollars à foison pour satisfaire ses ambitions.

À LireDiplomatie du sport : entre Riyad et Doha, la guerre d’influence continue

Une liste de « plus de dix » stars du ballon rond a ainsi été établie en vue de leur recrutement par des clubs saoudiens, dont Messi, Benzema et Luka Modric, a affirmé lundi à l’AFP une source proche des négociations.

La Saudi Pro League rêve d’ajouter l’Argentin, le Français et le Croate à son tableau de chasse, ce qui lui permettrait, en incluant Ronaldo, de voir évoluer chez elle tous les lauréats du Ballon d’or depuis 2005.

Ce quatuor affiche 36 ans en moyenne, mais sa notoriété cumulée vaut bien les sommes engagées pour les attirer aux yeux de l’Arabie saoudite, candidate à l’organisation de la Coupe du monde de football 2030 ou 2034, avec l’Égypte et la Grèce. « L’objectif est de mettre en place une ligue performante et compétitive, et d’élever le niveau des clubs saoudiens », a résumé un responsable du gouvernement saoudien.

Beaucoup d’anciens champions du monde

Au total, les autorités locales sont « en contact avec plus de dix joueurs, dont beaucoup ont gagné la Coupe du monde ou la Ligue des champions, pour qu’ils rejoignent le championnat saoudien la saison prochaine », a affirmé à l’AFP une source proche des négociations.

En plus de Modric, Ballon d’Or et vice-champion du monde 2018, le royaume a ciblé les Français Hugo Lloris et N’Golo Kanté, les Espagnols Sergio Ramos, Jordi Alba et Sergio Busquets, l’Argentin Angel Di Maria ou encore le Brésilien Roberto Firmino, le plus jeune des courtisés du haut de ses 31 ans.

L’Arabie saoudite, sous l’impulsion du prince héritier Mohammed Ben Salman, dirigeant de facto du royaume, tente d’améliorer son image et d’attirer touristes et investissements, en partie grâce au sport.

Le premier exportateur mondial de pétrole a dépensé des centaines de millions dans des contrats sportifs, pour la signature de Ronaldo mais aussi pour l’organisation d’un Grand Prix de Formule 1 ou encore pour le lancement du circuit de golf dissident LIV. Autant d’initiatives qui lui valent d’être accusé de vouloir « blanchir par le sport » son bilan en matière de droits humains.

À LireDiplomatie sportive : « L’Arabie saoudite et le Qatar ont déjà gagné »

C’est le fonds souverain saoudien (Public Investment Fund, PIF), un des plus dotés au monde, qui est à la manœuvre pour attirer les stars du ballon rond, et non les clubs eux-mêmes, selon des sources proches des négociations.

Il est prévu que les joueurs soient répartis entre cinq formations : Al-Hilal, Al-Nassr, Al-Shabab, Al-Ittihad et Al-Ahly. Des responsables saoudiens sont à Paris et à Madrid pour tenter de conclure un accord avec Messi et Benzema, selon plusieurs sources et articles de presse. À ce jour, le plus gros coup réalisé est le recrutement de Ronaldo par Al-Nassr fin décembre 2022. Le Portugais serait le sportif le mieux payé de l’histoire, avec un salaire de quelque 200 millions d’euros par saison.

Un contrat faramineux est aussi proposé à Benzema, en négociations avec Al-Ittihad. Dans le cas de Messi, septuple Ballon d’Or approché par Al-Hilal, des sommes encore supérieures sont évoquées. Tous les joueurs ciblés sont de grandes stars en fin de carrière. À l’exception de Lloris, à qui il reste un an de contrat avec Tottenham, leurs contrats arrivent tous à échéance.

À en croire les sources interrogées par l’AFP, les négociations les plus avancées concernent notamment Modric (ex-Real Madrid) et Ramos (ex-Paris Saint-Germain), annoncés proches d’Al-Nassr, ainsi que Kanté, champion du monde 2018 en fin de contrat à Chelsea, pisté par les champions en titre d’Al-Ittihad.

(avec AFP)