Économie

Comment Ecobank rime de plus en plus avec banque digitale

Pour le groupe panafricain, l’avenir passe par les paiements numériques. Une stratégie qui bouscule l’activité bancaire commerciale classique, mais qui consolide la croissance.

Réservé aux abonnés
Par - envoyé spécial à Lomé
Mis à jour le 22 mai 2023 à 16:39

Le siège ivoirien de la banque panafricaine Ecobank à Abidjan, le 18 septembre 2017. © SIA KAMBOU/AFP

Après avoir réussi son premier virage en déployant un arsenal numérique conséquent, Ecobank a-t-elle trouvé les clés du futur ? Preuve que l’essai est concluant, au cours de l’exercice passé, Ecobank Mobile a entraîné une augmentation de 54 % de la valeur des transactions, à 7,1 milliards de dollars. Le groupe qui a massivement investi dans la technologie (14 millions de dollars au cours de la seule année 2021) a vu le numérique prendre une place prépondérante dans ses activités. Au point qu’aujourd’hui, seulement 7 % des transactions s’effectuent en agence contre 70 % en 2015, et près de la moitié s’effectuent via les canaux numériques.