Actualités

Burkina : l’école 2IE se sépare de Paul Giniès

Par  | 

Artisan du redressement de la prestigieuse 2IE (Institut International d'ingéniérie de l'Eau et de l'Environnement), basée à Ougadougou, Paul Giniès a quitté son poste de directeur général. Poussé dehors notamment par une révolte interne contre des conditions de travail jugées "difficiles".

Paul Giniès, Directeur général de l’Institut International d’ingéniérie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) basé à Ouagadougou, a quitté ses fonctions, qu’il occupait depuis 2005. Joint par téléphone, le délégué du personnel du 2iE, Frédéric Traoré, a confirmé à Jeune Afrique cette information tandis qu’une conférence de presse doit se tenir dans la matinée du 27 novembre à Ouagadougou.

Tensions sociales

Selon Frédéric Traoré, un nouveau directeur sera nommé à l’issue du prochain conseil d’administration qui se tiendra en avril 2014. En attendant, c’est l’ancien directeur adjoint, Amadou Maïga, qui a pris les rênes de l’institut de formation pendant les six prochains mois. Cette décision intervient à la suite des problèmes que rencontre le 2ie depuis plusieurs semaines ; notamment des manifestations importantes des membres du personnel qui déplorent un manque de transparence dans la gestion de l’Institut, des licenciements abusifs et une absence de volonté de l’ancien directeur d’améliorer leurs les conditions de travail jugées « difficiles ». Les agents de l’Institut 2ie avait organisé un sit-in, le 21 octobre dernier, durant lequel ils avaient appelé au départ de Paul Giniès.

Fondée en 1969 par quatorze États africains, sous le nom de Groupe EIER-ETSHER, 2iE a débuté une importante réforme de fond en 2005. Paul Giniès est considéré comme le principal artisan du redressement de cette école reconnue à l’international, très panafricaine et soutenue par de nombreux bailleurs de fonds. 2IE revendique 2000 étudiants présents sur son campus et 1500 étudiants en formation en ligne.


Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Maroc

| Energie-Environnement
La société LEI Maroc, spécialisée dans la commercialisation d'équipements industriels dans les secteurs de l'Énergie et de l'Eau, dont le siège est basé à Casablanca recherche un Responsable de Développement Zone Afrique. Le candidat doit avoir:
  •  une formation ingénieur en procédés industriels
  •  6 ans minimum d'expérience
  • un bon niveau en Français et en Anglais.
Des déplacements fréquents sur le continent africain sont à prévoir. Si cette offre vous intéresse, merci de bien vouloir envoyer cv + lettre de motivation à:  k.bennani@leimaroc.com; copie à h.nadia@leimaroc.com
2020-06-29 12:36:13
full-time
Bénin

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : C. École Régionale Supérieure de la Magistrature Poste basé à Porto-Novo (Bénin) • un Directeur Général. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:46:23
full-time
Côte d'Ivoire

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : B. Cour Commune de Justice et d’Arbitrage Postes basés à Abidjan (Côte d’Ivoire) • un Chef de Service du Système d’Information. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:44:27
full-time
Fermer

Je me connecte