Politique

Ibrahim Traoré a-t-il fait de Mahamadou Bonkoungou le maillon fort de sa stratégie turque ?

Au Burkina Faso, le fondateur du groupe Ebomaf a été choisi par le fournisseur turc de drones militaires de Ouagadougou. L’homme d’affaires est en effet personnellement connecté, à Ankara, au président Recep Tayyip Erdogan.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 4 mai 2023 à 12:48

Mahamadou Bonkoungou, le patron du groupe Ebomaf. © Ebomaf

Blaise Compaoré et surtout, son frère François, lui ont mis le pied à l’étrier. Puis, lorsque Roch Marc Christian Kaboré était au pouvoir, Mahamadou Bonkoungou est devenu incontournable, avant de perdre un peu de son influence durant l’intermède du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

À Lire Comment Blaise Compaoré a fait de Mahamadou Bonkoungou l’un des plus riches patrons du Burkina (2/2)

L’entrepreneur, qui a fait fortune dans les travaux publics en Afrique de l’Ouest, semble désormais indispensable au capitaine Ibrahim Traoré, le chef de la junte. Courant mars, IB Bank, contrôlée par Ebomaf, le groupe de Bonkoungou, a obtenu une garantie souveraine de l’État burkinabè de 252,795 milliards de F CFA.

Intermédiaire dans l’achat de drones…