Économie

Au Cameroun, Yaoundé sommé de payer sa facture d’électricité

Le principal actionnaire de l’énergéticien Eneo réclame 186 milliards de F CFA d’arriéré à l’État camerounais. Dans une lettre au Premier ministre, le fonds britannique exige un règlement le 28 avril au plus tard.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 25 avril 2023 à 17:28

Travaux d’entretien au poste de transformation électrique de Songloulou par des agents d’ENEO. © Jean-Pierre Kepseu pour JA

Une mise en demeure qui ne dit pas son nom. Le 14 avril, David Grylls, associé chez Actis qui détient 51 % des parts d’Energy of Cameroon (Eneo), écrit au Premier ministre, Joseph Dion Ngute, pour exiger le paiement de près de 186 milliards de F CFA (283,5 millions d’euros). D’après la missive que Jeune Afrique a consultée, cette somme représenterait la dette accumulée par l’État auprès de l’énergéticien.

À Lire Cameroun : duel électrique entre Victor Mbemi Nyaknga (Sonatrel) et Patrick Eeckelers (Eneo)