Économie

En 2022, les États-Unis ont fait main basse sur la tech africaine

Le nombre d’investisseurs américains sur le continent a progressé de 22 % par rapport à 2021, faisant d’eux les leaders du capital-investissement en Afrique.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 avril 2023 à 18:33

Quelque 850 transactions se sont conclues sur le continent en 2022. © GettyImages.

En 2022, les États-Unis ont dominé le capital-investissement en Afrique. C’est le constat que dresse l’African Private Equity and Venture Capital Association (Avca) dans la dernière édition de son rapport sur le capital-investissement sur le continent. Véritable référence, celui-ci recense le nombre et la valeur des transactions conclues en capital et en dette sur l’année par des start-up basées en Afrique et celles dont l’essentiel de l’activité se fait sur le continent.

À Lire Start-up et financement : un bond du capital-risque à relativiser en Afrique