Politique
Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Cet article est issu du dossier

Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Voir tout le sommaire
Politique

Les dirigeants de l’UE condamnent fermement le meurtre du président Vieira

Par
Mis à jour le 2 mars 2009 à 17:55

Le président de la Commission européenne (CE), José Manuel Durao Barroso, a fermement condamné le meurtre du président Joao Bernardo Vieira et la violence en Guinée Bissau.

Dans une déclalration publliée par la CE, M. Barroso a indiqué : "Je suis extrêmement préoccupé par les informations qui nous parviennent de Guinée Bissau. Je tiens à condamner fermement les attaques meurtrières qui ont eu lieu cette nuit et qui fragilisent encore plus la situation sociale et politique du pays et de la sous-région".

Le président Vieira a été tué dans la nuit de dimanche à lundi dans une attaque contre sa résidence à Bissau, après que le chef d’état-major de des forces inter-armées bissau-guinéennes, le général Tagmé Na Waié, eut trouvé la mort dans un attentat à la bombe dimanche.

M. Barroso a lancé "un appel au calme et au respect de l’ordre constitutionnel dans ces moments extrêmement difficiles, ainsi qu’au respect strict des Droits de l’homme. "

"Les auteurs de ces attentats doivent être poursuivis et devront répondre devant la justice", a ajouté la déclaration de la CE, organe exécutif de l’Union européenne.

Un peu plus tôt, le haut représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana, a aussi publié une déclaration pour "condamner fermement l’assassinat du président Joao Bernardo Vieira", après "la mort violente" du général Tagmé Na Waié.

M. Solana a également appelé toutes les parties concernées à respecter l’ordre constitutionnel et à contribuer à apaiser les tensions en Guinée-Bissau.