Politique
Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Cet article est issu du dossier

Spécial Guinée Bissau: Le président Vieira assassiné

Voir tout le sommaire
Politique

Le Conseil des ministres demande une commission d’enquête

Par
Mis à jour le 2 mars 2009 à 19:03

Le Conseil des ministres bissau-guinéen a recommandé au Procureur général de la République de créer immédiatement une commission d’enquête pour faire la lumière sur la situation qui prévaut dans ce pays, a indiqué un communiqué rendu public quelques heures après l’assassinat du président Nino Vieira.

Par ailleurs, le Conseil des ministres décrète un deuil national "en raison de la disparition physique du président Joao Bernardo Vieira" qui aura droit à des funérailles nationales avec tous les honneurs de la République, selon le communiqué.

Le Conseil des ministres a décidé également d’accorder tous les honneurs de l’Etat au chef d’état-major de l’armée, Batista Tagm Na Wai, ajoute la note.

Le président "Nino" Vieira a été tué tôt lundi matin par des militaires quelques heures après l’attentat à la bombe dimanche qui a entraîné la mort du général Tagm Na Wai.

La commnauté internationale a unanimement condamé le meurtre du président bissau-guinéen et demande le transfert du pouvoir en Guinée-Bissau selon la Constitution et la loi.