Économie

Renault s’allie au portugais Caetano Formula en Afrique de l’Est

Le constructeur français Renault a signé un contrat de distribution avec la filiale est-africaine du groupe portugais Caetano Formula. Le démarrage de la distribution au Kenya et au Mozambique est prévu pour mai 2014.

Mis à jour le 29 novembre 2013 à 12:45

Renault écoule environ 6000 véhicules par an en Afrique subsaharienne (hors Afrique du Sud). © Azzouz Boukallouch/AFP

Mis à jour le 29-11-2013 à 20h36 CET : chiffre d’affaires du groupe Salvador Caetano.

Historiquement présent au Maghreb et en Afrique de l’Ouest francophone, Renault cible de plus en plus des pays anglophones. Ainsi, après s’être allié à des partenaires locaux au Nigeria et au Ghana durant le premier semestre 2013, Renault a signé le 26 novembre un contrat avec la filiale est-africaine du groupe portugais Caetano Formula, spécialisé dans la vente et la réparation de véhicules.

Son actionnaire – le groupe Salvador Caetano contrôlé par l’homme d’affaire du même nom – est notamment présent en Allemagne, en Angola, en Espagne et au Royaume-Uni. En 2011, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros. En 2012, les ventes de véhicules neufs en Afrique ont atteint 3 765 unités, essentiellement de marque Ford.

Lire aussi :

Renault met le cap sur l’Afrique de l’Est
Jean-Christophe Kugler guide Renault sur le continent
Le projet de Renault en Algérie prend forme

Cet accord porte sur la distribution de véhicules Renault à partir de mai 2014 au Kenya et au Mozambique, puis en Zambie, au Zimbabwe ainsi qu’en Tanzanie fin 2014. Le Malawi et l’Ouganda seront approvisionnés en 2015. 

Trois modèles du constructeur français sont concernés : le nouveau Dacia Duster, la Renault Fluence et la gamme Koleos.

Nouveaux marchés

Le constructeur français est présent au Kenya à travers le groupe de distribution CFAO et au Mozambique via sa filiale sud-africaine, mais il n’y écoule que quelques dizaines d’unités par an.

Sans communiquer ses objectifs de vente dans la zone, le groupe français espère bénéficier de l’expérience et du réseau de distribution de Caetano Formula, particulièrement actif en Angola. En 2012, Renault a vendu un peu moins de 6 000 véhicules neufs en Afrique subsaharienne (hors Afrique du Sud), pour une part de marché très faible (3,6 %), contre 170 000 voitures écoulées dans les pays du Maghreb.