Politique

En RDC, Adolphe Muzito joue gros

L’ancien Premier ministre de Joseph Kabila, devenu l’un des piliers de la coalition Lamuka, est l’un des rares opposants à ne pas participer au huis clos de Lubumbashi. Mais, seul, pourra-t-il peser ?

Réservé aux abonnés
Par - à Kinshasa
Mis à jour le 24 avril 2023 à 14:09

Adolphe Muzito à Paris, le 25 octobre 2019. © Vincent Fournier/JA

Certains le soupçonnaient de chercher à se rapprocher de Félix Tshisekedi, mais Adolphe Muzito n’a pas signé la nouvelle charte de l’Union sacrée, le 5 avril. Il n’était pas non plus à Lubumbashi, les 13 et 14 avril, où se réunissaient à huis clos les poids lourds de l’opposition congolaise que sont Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Matata Ponyo Mapon ou Delly Sesanga. Ni avec l’un ni avec les autres… L’ancien Premier ministre de Joseph Kabila a décidé de tracer sa route seul.

À Lire En RDC, Martin Fayulu et Adolphe Muzito sont-ils irréconciliables ?