Dossier

Cet article est issu du dossier «Mandat d'arret contre Béchir: les réactions»

Voir tout le sommaire
Politique

Paris appelle Khartoum à revenir sur la décision d’expulsion de certaines ONG

Le ministère français des Affaires étrangères a appelé le gouvernement soudanais à revenir sur les mesures d’annulation des activités de certaines ONG au Soudan, mesures prises suite à l’émission d’un mandat d’arret international par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président soudanais Omar el-Béchir.

"Nous soutenons la demande exprimée hier par le secrétaire général de l’ONU et adressée au gouvernement du Soudan de revenir sur les mesures d’annulation de leurs activités qu’elles ont notifiées à certains des principaux acteurs humanitaires présents au Soudan", a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des AE Frédéric Desagneaux, interrogé sur la réaction française à l’expulsion de certaines ONG qui étaient présentes au Soudan.

"La protection des populations du Darfour est en jeu et impose que l’ensemble des acteurs, à commencer par les autorités soudanaises, fassent preuve d’esprit de responsbilité. Nous leur demandons de se conformer au droit international humanitaire pour éviter que le drame humanitaire ne s’aggrave", a ajouté M. Desagneaux.

Le Soudan a décidé mercredi d’expulser dix organisations étrangères et de démanteler deux organisations locales, accusées de collaboration avec la CPI.

La CPI avait émis mercredi un mandat d’arrêt international à l’encontre du président soudanais pour " crimes de guerre" et "crimes contre l’humanité" commis entre 2003 et 2008 au Darfour, région de l’ouest du Soudan.

Lire les autres articles du dossier

«Mandat d'arret contre Béchir: les réactions»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte