Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, « Jeune Afrique » (n°2760 du 1er au 7 décembre) présente un classement exclusif des valeurs boursières africaines les plus performantes au cours des cinq dernières années. 

Par
Mis à jour le 2 décembre 2013 à 09:57

Zimbabwe Stock Exchange, Harare. © Philimon Bulawayo/Reuters.

La croissance économique que connaît le continent africain suscite un intérêt croissant des investisseurs. En toute logique, les places financières africaines devraient être de véritables aimants à capitaux. C’est loin d’être le cas. De nombreux handicaps subsistent au développement des marchés boursiers en Afrique : de la prudence (excessive) des investisseurs à la faible taille des Bourses, du manque de liquidité à la déconnexion entre les parts réelles des secteurs dans l’économie et leur importance en Bourse.

Pourtant les places boursières africaines ont connu de nombreuses réussites aux cours des dernières années. Depuis 2008, plus d’une centaine de valeurs ont réalisé une performance de plus de 20% par an. Aussi, dans un classement exclusif réalisé avec la banque d’investissement African Alliance Securities, Jeune Afrique dresse la liste des valeurs africaines les plus performantes de ces cinq dernières années, en faisant particulièrement la distinction entre les stars de la cote, celles des cours et celles des dividendes.

En section Entreprises & marchés, Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) à Abidjan explique l’importance des dispositifs de surveillance des marchés pour établir la confiance des investisseurs. Il met néanmoins le doigt sur la faiblesse des moyens dont disposent les régulateurs.

Parmi les Indiscrets de la semaine, découvrez les changements qui se préparent au sein de la direction Afrique du groupe Total. Retrouvez également les principaux enseignements du baromètre digital africain réalisé par l’agence de communication Hopscotch Système Africa.

Dans les pages Décideurs, Kadré Désiré Ouédraogo, président de la Commission de la Cedeao revient pour Jeune Afrique sur le futur de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest et sur les dissensions entre les pays membres. Il aborde en outre la mise en oeuvre du tarif extérieur commun (TEC) et les défis de l’ouverture du marché régional à la concurrence internationale.

En section Finance, Jeune Afrique présente les enjeux de l’introduction en bourse de Lilas, le leader tunisien des produits d’hygiène. La croissance à deux chiffres du groupe lui permettra-t-il de séduire les investisseurs? Quel pourrait être l’impact de la sortie du capital investisseur panafricain Emerging Capital Partners sur l’organisation et la gouvernance de l’entreprise tunisienne? Autant de questions auxquelles cette section apporte des éléments de réponse.

 

Sommaire

Bourses africaines – Les stars de la cote

Entreprises & marchés
Bourses africaines – Attention à la bulle
Interview – Edoh Kossi Amenounve, Directeur général de la BRVM

Indiscrets

Décideurs
Interview Kadré Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de la Cedeao

Finance
Consommation – Lilas en fleur