Politique

La Monuc et l’armée s’unissent contre les rebelles rwandais

©

L’armée de la RDCongo va mener une opération conjointe avec la Monuc pour combattre les rebelles rwandais qui œuvrent dans l’est du pays. La mission, dont le commencement et la durée n’ont pas été précisés, s’inscrit dans la continuité de l’opération congolo-rwandaise de janvier.

Une campagne militaire conjointe de la Mission de l’ONU en RDCongo (Monuc) et des Forces armées de ce pays (FARDC) sera entreprise dans les prochains jours pour neutraliser complètement les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) à Rutshuru, dans le Nord-Kivu (est), a-t-on appris mercredi sur les ondes d’Okapi, la radio de la Monuc.

La Monuc et les FARDC ont finalisé la planification de cette campagne après deux jours de travail. La structure du commandement conjoint a été mise en place par le commandant des opérations de la FARDC, le général major Amuli Bahigwa, et le commandant de la force de la Monuc, le général Babacar Gaye. Les deux responsables militaires ont rencontré mercredi les officiers de leurs états-majors respectifs basés dans le territoire de Rusthuru.

Une continuité avec l’opération congolo-rwandaise

Le général Babacar Gaye revient sur cette planification : "Un nombre variable des bataillons FARDC et un nombre variable des compagnies de la Monuc sont déployés, de sorte qu’un rythme d’opération élevé soit maintenu dans le Kivu, qu’en permanence les FDLR soient traqués, qu’en permanence les conditions de leur reddition volontaire soient créées, et si cette reddition volontaire ne se crée pas, eh bien, ce sera une reddition forcée".

Ils n’ont pas signalé ni la date ni la durée de ces opérations. Celles-ci s’inscrivent néanmoins dans la droite ligne de l’opération "Umoja wetu", mais sans le Rwanda, a précisé le général Gaye.

Par ailleurs, ces opérations interviennent au moment où le processus d’intégration des ex-groupes armés se poursuit. Pour le général Gaye, bien que ce processus d’intégration en soit encore à sa première étape, les entraînements conjoints des unités intégrées et leur implication dans les opérations en planification pourraient faciliter la cohésion des troupes.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte