Diasporas

Front national : les Africains de Marine Le Pen

| Par
Française d'origine ivoirienne, Rosine Nahounou défend le "président Gbagbo" et Marine Le Pen.

Française d'origine ivoirienne, Rosine Nahounou défend le "président Gbagbo" et Marine Le Pen. © Vernier/JBV News

Plusieurs personnalités africaines soutiennent Marine Le Pen pour la présidentielle française d’avril 2012. Surprenant ? Pas tant que ça. Car il s’agit avant tout d’une histoire d’intérêts bien – ou mal – compris.

Présenté à la presse le 2 février, le comité de soutien à Marine Le Pen pour la présidentielle du 22 avril comprend plusieurs membres des diasporas africaines, notamment ivoirienne et congolaise. Parmi eux, Rosine Nahounou (photo ci-dessus), une Française d’origine ivoirienne qui défend le « président Gbagbo ». À l’en croire, les concordances de vue entre ce dernier et la candidate du Front national, qui l’a soutenu jusqu’à sa chute, ne manquent pas : « indépendance nationale, souveraineté monétaire, contrôle de l’immigration… » Également membre du comité, Yves Makabi Mungwama, qui fut candidat aux élections législatives à Kinshasa sous les couleurs du Mouvement du peuple congolais pour la République, une petite formation favorable à l’opposant Étienne Tshisekedi. « Nous ne soutenons pas officiellement la candidate du Front national, précise Fernand Ngalamulume, le coordonnateur de ce parti en Europe, mais c’est vrai que plusieurs de nos adhérents estiment qu’elle est la seule à pouvoir faire bouger les choses. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte