Archives

Xstrata – Glencore : petits secrets d’une mégafusion

Le siège de Glencore est situé en Suisse, comme celui de Xstrata.

Le siège de Glencore est situé en Suisse, comme celui de Xstrata. © Sebastian Derungs/AFP

La fusion de Glencore et Xstrata doit déboucher sur la création du quatrième groupe minier mondial. Celui-ci sera dirigé par deux Sud-Africains : Mick Davis et Ivan Glasenberg, qui se connaissent depuis longtemps.

La mégafusion, annoncée le 2 février, du groupe minier Xstrata et de Glencore, le géant du négoce, débouchera sur la constitution du quatrième groupe minier mondial (chiffre d’affaires estimé : 88 milliards de dollars, soit 61,8 milliards d’euros). Dirigés depuis la Suisse par deux Sud-Africains, les deux groupes sont très actifs sur le continent. Xstrata exploite des mines en Mauritanie (fer), en Tanzanie (nickel) et en Afrique du Sud (charbon). Glencore possède des gisements de zinc et de cuivre en Zambie et en RDC. Maîtres d’oeuvre de la fusion, Mick Davis (Xstrata) et Ivan Glasenberg (Glencore) se connaissent depuis l’université – en l’occurrence, celle de Witwatersrand, à Johannesburg.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte