Politique

Libye : les squales de Hannibal Kadhafi

Hannibal Kadhafi, cinquième fils de l’ancien dictateur libyen, avait commandé la fabrication d’un yacht luxueux. Particularité du navire : il devait abriter un aquarium à requins de 120 tonnes d’eau…

Mis à jour le 21 mars 2012 à 12:01

annibal Kaddafi est aujourd’hui en exil en Algérie. © AFP

Six requins tournoyant dans un aquarium, à bord d’un immense navire de croisière construit sur mesure : ce doux rêve, Hannibal Kadhafi, cinquième fil s de feu le dictateur libyen, s’en était fait une réalité. À en croire le quotidien britannique The Financial Times du 15 mars, ce fils à papa s’était payé ce yacht – et ce petit caprice en prime – après avoir échoué à louer des bateaux de croisière sur un claquement de doigt.

Celui qui avait fait main basse sur l’industrie maritime nationale comptait ainsi éblouir jusqu’à 3 500 convives avec son Phoenicia, paré de colonnes de marbre, de miroirs dorés à la feuille, de statues colossales et, surtout, doté d’un réservoir de 120 tonnes d’eau de mer pour deux requins tigres, deux requins blancs et deux requins pointe-noire.

Tempérament violent et cupidité

Las pour le bellâtre ! L’agonie du régime Kadhafi entraîne la résiliation de la commande en juin 2011. Après neuf mois de négociations avec la branche française du constructeur coréen STX, le bâtiment est racheté par la compagnie MSC Cruises. « Il voulait un aquarium à requins. Pour quoi faire ? Je n’en sais rien », confie Pierfrancesco Vago, directeur général du groupe MSC, qui investit 420 millions d’euros dans l’affaire. Rebaptisé MSC Preziosa, le bateau amènera des hordes de touristes en croisière dans les îles grecques à partir de mars 2013.

Les vacanciers ne profiteront cependant ni du décor théâtral ni du réservoir à requins, qui seront retirés. Aujourd’hui en exil en Algérie, Hannibal Kadhafi était réputé pour son tempérament violent et sa cupidité. Il aurait, dit-on, pillé l’industrie maritime de son pays à son profit, laissant des infrastructures en ruines. Un vrai requin de la finance…