Dossier

Cet article est issu du dossier «Tchad : après la tempête, s'ouvrir au monde»

Voir tout le sommaire
Environnement

Tchad : les « lédas », ces sacs en plastique dont on ne veut plus

Pour faire ses courses dans la capitale tchadienne, mieux vaut ne pas avoir oublié son panier ou son cabas. Les sacs en plastique sont désormais formellement interdits.

Exaspérée de les voir s’accrocher aux arbres, planer dans les airs ou asphyxier les sols, Marie-Thérèse Mbailemdana, l’ex-maire de la capitale tchadienne (nommée en janvier 2010, elle a été limogée en août 2011 à la suite de malversations présumées), a déclaré la guerre aux sacs en plastique non biodégradables en avril 2010. Une réussite puisque, deux ans plus tard, la plupart des N’Djamenois refusent qu’on leur remette leurs achats dans ce qu’on appelle ici des « lédas ».

Bousculer les habitudes ne s’est pas fait du jour au lendemain. L’importation des lédas au Tchad a été interdite en 1993, sans grand succès. La municipalité de N’Djamena avait pris, en 2008, des dispositions pour en prohiber la vente et l’utilisation. Sans plus de réussite. Jusqu’à ce que Marie-Thérèse Mbailemdana décide d’employer la manière forte.

Prison ferme

Pendant des mois, les policiers ont patrouillé sans relâche dans les marchés. Chaque sac en plastique trouvé était confisqué, et son propriétaire – commerçant ou consommateur – emmené au poste. La distribution de lédas est désormais passible d’un an de prison ferme et d’une amende de 50 000 à 300 000 F CFA (de 76 à 457 euros). Parallèlement, une campagne de sensibilisation a été mise en place, à grand renfort de spots télévisés et dans les établissements scolaires. L’initiative poursuit désormais son chemin en province.

Le Rwanda a été le premier pays du continent à adopter, en 2004, une loi interdisant la commercialisation, la fabrication, l’importation et l’utilisation des sacs en plastique. D’autres ont suivi : l’Érythrée, l’Afrique du Sud, le Gabon (en 2010) et le Congo, où l’interdiction est entrée en application en janvier dernier. Une loi similaire a été adoptée au Mali le 5 janvier, qui entrera en vigueur en avril 2013.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte