Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Voir tout le sommaire
Politique

Les 50 qui font la nouvelle Tunisie : Meherzia Labidi-Maïza, de la poésie à la politique

| Par

Meherzia Labidi-Maïza (48 ans), est vice-présidente de l’Assemblée constituante.

« Nous sommes tous ici en train d’apprendre la pratique de la démocratie. C’est nouveau, et c’est pourquoi il faut nous écouter les uns les autres. » Ainsi parle Meherzia Labidi-Maïza depuis le perchoir de l’Assemblée nationale constituante. Femme de conviction et militante d’Ennahdha, Labidi fait l’unanimité pour sa capacité à rapprocher les points de vue.

Fille d’un imam politisé et féru de poésie, elle a connu l’exil en France, où elle a poursuivi des études de littérature anglaise à la Sorbonne et où elle s’est investie dans la vie associative, notamment pour dissuader les femmes musulmanes de porter le niqab. Représentante des Tunisiens de l’étranger (elle a été élue dans la circonscription France 1), elle a laissé son mari et ses trois enfants en France. 

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte