Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Voir tout le sommaire
Politique

Les 50 qui font la nouvelle Tunisie : Kamel Eltaïef, lobbyiste politique

| Par Jeune Afrique

Kamel Eltaïef (57 ans) se définit comme un « lobbyiste politique » tunisien.

Kamel Eltaïef  a contribué à la carrière fulgurante de Ben Ali et à sa prise du pouvoir, en 1987. Il a fait la pluie et le beau temps jusqu’à son limogeage, en 1992, à la demande de Leïla Trabelsi, qu’il n’appréciait guère. Depuis la révolution du 14 janvier, hommes politiques et journalistes tunisiens défilent de nouveau dans son bureau. L’ex-ministre de l’Intérieur Farhat Rajhi dénonce un « gouvernement de l’ombre ». D’autres le voient à la manoeuvre pour un complot contre le gouvernement Jebali. Une chose est sûre, il adore cultiver ce rôle de personnage mystérieux et influent.

Roulerait-il pour Kamel Morjane, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Ben Ali ? Ce n’est pas exclu, à moins, et c’est plus probable, qu’il se soit mis au service d’un « Monsieur X » pas encore identifié. Ce self-made-man disposant d’un réseau relationnel inégalé se définit comme un simple lobbyiste à l’américaine. 

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte