Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Voir tout le sommaire
Finance

Les 50 qui font la nouvelle Tunisie : Abdelwaheb Ben Ayed, symbole du capitalisme

Président-directeur général du groupe Poulina, 73 ans.

Abdelwaheb Ben Ayed est incontestablement le symbole vivant du capitalisme tunisien. La saga du premier groupe privé tunisien, c’est lui. Poulina Group Holding, c’est plus de soixante-dix entreprises dans dix grands métiers (services, agro-industrie, grande distribution, emballage, immobilier…), au Maghreb et en Chine. À première vue, le groupe ne pouvait pas échapper au ralentissement économique consécutif aux troubles en Tunisie et en Libye en 2011. Mais grâce à une diversification des activités et à une gestion saine, le chiffre d’affaires est en hausse de 7 % en 2011, soit 1 265 millions de dinars (633 millions d’euros). Ben Ayed avait prévenu les observateurs, dubitatifs. Tout au début de la révolte populaire, en décembre 2010, il avait lancé devant un parterre de financiers : « Nous avons toujours fait face contre vents et marées, le vent tournera en notre faveur. » Bien vu.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui font la nouvelle Tunisie»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte