Économie

Kenya Airways et Air Côte d’Ivoire se rapprochent

Le président de Kenya Airways est en visite à Abidjan pour discuter d’éventuels partenariats avec le patron de la compagnie nationale ivoirienne. Une visite organisée par Air France-KLM, qui est présent aux deux tours de table.

Par
Mis à jour le 6 décembre 2013 à 10:07

Titus Naikuni est également président de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa). © Khalil Senosi/AP/Sipa

Titus Naikuni (photo), PDG de Kenya Airways, veut étendre les ramifications de sa compagnie en zone francophone. Il s’est rendu à Abidjan le 5 décembre pour y rencontrer ses homologues d’Air Côte d’Ivoire. « Nous discuterons des différents partenariats possibles, et notamment des vols opérés en commun », a confié Abdoulaye Coulibaly, président du conseil d’administration de la compagnie ivoirienne. Ce dernier confirme par ailleurs que la visite a été orchestrée par Air France-KLM, qui détient 20 % d’Air Côte d’Ivoire et 26 % de Kenya Airways.

Depuis l’aéroport de Nairobi – le premier d’Afrique de l’Est, avec 6,3 millions de passagers en 2012 -, Kenya Airways relie directement 60 destinations dans le monde.

Air Côte d’Ivoire

La compagnie ivoirienne vient de boucler sa capitalisation, passant d’un capital de 2,5 milliards de F CFA à 25 milliards de F CFA. Le conseil d’administration qui s’est tenu le 30 novembre 2013 a entériné le rachat des 15 % du Fonds Aga Khan pour le développement économique (Akfed) par Golden Road, un groupe d’entrepreneurs privés ivoiriens.

La compagnie avait annoncé en novembre dernier la desserte de six nouvelles destinations en Afrique : N’Djamena, Kinshasa, Niamey, Bangui, Monrovia et Freetown.

Lire aussi :

René Decurey, Air Côte d’Ivoire : « Nous avons bouclé la capitalisation »
Avec JamboJet, Kenya Airways veut se lancer dans le low-cost
Les compagnies aériennes africaines se révoltent
La RD Congo sollicite Air France pour la création d’une compagnie nationale