Économie

En quête d’une main-d’œuvre francophone, le Québec fait les yeux doux au continent

La province canadienne a adopté sa première Stratégie territoriale pour l’Afrique. Objectif : pallier la pénurie de travailleurs à laquelle elle est confrontée et dynamiser ses échanges commerciaux avec le continent.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 25 février 2023 à 16:56

Mineurs du groupe québécois Sama Resources, en Côte d’Ivoire. © Sama Resources

Annoncée depuis la mi-2019 puis longtemps repoussée en raison de la pandémie de Covid-19, la première Stratégie territoriale pour l’Afrique, exclusivement consacrée aux relations du Québec avec le continent, a enfin été dévoilée, en décembre 2021, par le gouvernement de François Legault. Intitulé « Cap sur la relance », ce document indique clairement la direction à suivre. « Son objectif fondamental est de renforcer nos liens avec les pays prioritaires de notre action internationale en Afrique, selon une action concertée et durable », avait résumé, le jour de sa présentation, Geneviève Guilbault, la vice-Première ministre du Québec.

À Lire Comment le Québec veut peser en Afrique