Dossier

Cet article est issu du dossier «Histoire : l'avant-garde nègre»

Voir tout le sommaire
Livres

L’avant-garde nègre – XVIe siècle : Juan Latino

Cet ancien esclave a enseigné le latin à l'Université de Grenade. © D.R

Au XVIe siècle (v. 1518-v. 1594), cet esclave affranchi était un monument de la Renaissance espagnole.

Ancien esclave, celui qui se présentait comme un chrétien amené en Espagne pendant son enfance enseigna le latin à l’université de Grenade. On ne connaît pas avec exactitude son lieu de naissance. Son poème épique humaniste L’Austriade (1573), écrit en latin, est considéré comme l’un des monuments de la littérature espagnole de la Renaissance.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte